Titre

Le bruit de la matière. Comment une école d'ingénieurs investit le futur d'une archive audiovisuelle

Auteur Alexandre Camus
Directeur /trice Dominique Vinck, professeur ordinaire, STS Lab, Université de Lausanne: Dominique.Vinck@unil.ch
Co-directeur(s) /trice(s) David Pontille, directeur de recherche CNRS, Centre de Sociologie de l'Innovation, Mines Paritesh : david.pontille@mines-paristech.fr
Résumé de la thèse Une question est au cœur du mouvement de numérisation des patrimoines culturels : s’agit-il de la libération d’une essence vis-à-vis des contraintes de la matière (dématérialisation) ou d’un ensemble de transformations plus ou moins radicales des contenus ? L’enquête repose sur une immersion au sein de l’équipe d’ingénieurs et de chercheurs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) qui assure la numérisation, la valorisation et la sauvegarde des archives audiovisuelles du Montreux Jazz Festival. Au-delà des défis techniques, l’EPFL se saisit de cette collection avec l’objectif de la convertir en matière première pour l’innovation et la recherche. L’équation est simple en apparence : la conservation de ce patrimoine passera par sa valorisation dans des innovations assurant autant le rayonnement de l’école que la circulation et la vitalité des enregistrements numérisés. Empruntant aux STS et aux Information Infrastructure Studies, l’enquête ethnographique se concentre dans un premier temps sur le travail des données et la production du fait digital. Le second chantier renseigne la construction d’un réseau sociotechnique de mise en valeur. La dynamique de numérisation est ainsi envisagée comme un processus associant de nouveaux acteurs à l’existence du patrimoine et au maintient des données numériques.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse 30.09.2017
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing