Titre

Les migrations scientifiques internationales sénégalaises : fuite des cerveaux ou mobilité scientifique internationale ? Etude des migrants qualifiés sénégalais en France et en Suisse.

Auteur Ibrahima Amadou Dia
Directeur /trice Sandro Cattacin
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse L’émigration de personnes qualifiées, un thème jusque là assez marginal, apparaît comme un des éléments fondamentaux du débat national.Outre le départ des enseignants du supérieur vers les universités et les centres de recherche notamment français et américains, on note aussi un flux continu d’étudiant-es sénégalais-es à l’étranger. Les nouvelles approches en terme de gain, de même que les politiques migratoires attractives des pays de l’OCDE et la sonnette d’alarme des organisations internationales et des gouvernements au Nord et au Sud en particulier montrent toute la complexité de la question des migrations scientifiques internationales (MSI). Une insatisfaction demeure quant à l’analyse de ce phénomène. Dans le contexte sénégalais, la question que l’on se peut se poser est la suivante : les MSI renvoient-elles à une mobilité temporaire ou à une fuite des cerveaux? Cette présente étude vise à contribuer à une meilleure connaissance des configurations, enjeux, dynamiques et significations des migrations scientifiques internationales sénégalaises vers la France et la Suisse. Objectifs spécifiques: Comprendre les perceptions des migrants qualifiés de la fuite des cerveaux, de la mondialisation économique, du retour, les mécanismes de (re)production de la fuite des cerveaux. Analyser le profil et le parcours des migrants qualifiés, les causes du départ, du retour et du non retour, les interactions entre ces migrants et leurs communautés d’origine (famille, communautés scientifiques locales, etc), les liens entre migrations internationales et développement.
Statut terminé
Délai administratif de soutenance de thèse 2011
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing