Titre

Ostdeutscher Alltag unter westlichen Bedingungen : Ethnographie eines ambivalenten Integrationsprozesses

Auteur Stefan Herold
Directeur /trice Franz Schultheis
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse (fr. : La vie quotidienne en Allemagne de l’Est sous l’influence ouest-allemande : ethnographie d’un processus d’intégration ambivalent) Aujourd’hui, tant d’années après la chute du Mur, la situation entre les deux anciennes Allemagnes est toujours ambiguë. Il y a bien des problèmes qui restent en suspens tels que la non-équivalence des salaires, la pondération des mandats politiques entre anciens Allemands de l’Ouest et de l’Est, etc. Les efforts entrepris dans le domaine de l’intégration se réalisent lentement compte tenu des difficultés de réajustement des conditions de vie, des aspects financiers, des difficultés de la transformation de vie et des complications ainsi entraînées pour y répondre et pour s’adapter. Dans mon étude de terrain, j’analyse comment, une bonne quinzaine d’années après la Wende*, les Allemands de l’Est font face aux difficultés, telles que des différences d’emploi, de revenu ou de niveau de vie, mais aussi des différences de valeurs et de croyances. Quels efforts ont été entrepris par les concitoyens à l’Est pour s’intégrer dans le nouveau système politique et pour s’adapter à celui-ci ? Comment le temps « d’après » est-il vécu ? Si je me suis focalisé au début sur différentes tranches d’âge, je suis parvenu à travailler avec la génération que je connais le mieux – ma propre génération, une qui a vécu elle-même la chute du Mur. Je suis citoyen de l’ex-RDA et apporte donc un capital constitué de deux éléments : d’une part, la connaissance d’un pays qui a certes sombré mais qui continue à vivre dans les esprits des gens et dans leur culture respective, et d’autre part, la possibilité de l’analyser. Via les entretiens qualitatifs (compréhensifs), j’apporte une contribution à une sociologie compréhensive d’un peuple à qui on a volé non seulement le pays mais également l’identité. Cette contribution sera rendue possible grâce aux témoignages oraux de 20 à 30 personnes qui, en 2006-2007, parlent de leurs rapports mentaux, affectifs, cognitifs, moraux et esthétiques avec leur propre histoire. La vision de chacune de ces personnes a pour objectif de faire ressortir un autre regard possible sur l’effondrement de l’ancien système social et sa signification pour chacun de ces témoins. Dans la mesure où j’ai récolté 30 témoignages, j’obtiens donc un éventail de points de vue qui ne réduit plus l’objet à une seule façon de voir subjective mais qui l’enrichit de manière diversifiée. *C’est ainsi que les Allemands nomment les années 1989/90, tel un grand tournant
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse 2011
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing