Titre

Des dispositions du goût en matière d’habiter : les couples face à leurs logements

Auteur Patrick Ischer
Directeur /trice François Hainard
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Considérant la relation d’affinité élective entre l’habitat et l’habitus et en m’appuyant sur le paradigme de la sociologie du goût, développé par Pierre Bourdieu, je souhaite comprendre comment les couples de Suisse occidentale francophone parviennent à gérer leurs divergences et leurs convergences de goût en matière d’habiter. Le logement sera ainsi perçu comme un lieu où s’expriment les goûts et les dégouts de chacun, comme un espace de débats et de négociations. En prenant en compte les origines, les positions et les trajectoires sociales des répondants, nous verrons dans quelle mesure le logement peut être compris comme un révélateur permettant de repérer les logiques distinctives efficientes au sein même du couple – logiques animant par ailleurs les différents groupes sociaux. En outre, l’analyse permettra de voir si la théorie des goûts univores/omnivores proposée par Richard Peterson s’avère pertinente si l’on considère l’objet particulier qu’est le logement. On peut en effet se demander si le principe des goûts illimités, qui serait davantage le fait des personnes de statut élevé, se manifeste aussi au sein de la sphère domestique. Finalement et dans le même ordre d’idée, nous tenterons comprendre, à travers le discours porté par les répondants, ce que le logement peut nous apprendre sur les profils dissonants évoqués par Bernard Lahire.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing