Titre

Migration des médecins africains, carrière professionnelle et institutions : une perspective comparative : Grande- Bretagne, France, Suisse

Auteur Angèle Flora Mendy
Directeur /trice François Xavier Merrien
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le débat sur la migration des professionnels de santé issus des pays pauvres, et particulièrement des pays africains, date principalement des années 90. La mise sur agenda international du problème est liée d’une part aux inquiétudes vis-à-vis de la détérioration globale des conditions de santé en Afrique et à la péjoration du ratio personnel qualifié/population et d’autre part aux politiques volontaristes d’appel aux spécialistes des pays en développement de la part de plusieurs pays développés. L’ampleur de l’exode du personnel de santé et ses conséquences pour l’Afrique a suscité une inquiétude générale auprès des acteurs internationaux qui cherchent à mieux connaître le phénomène et à en maîtriser ses conséquences négatives. Toutefois la majorité des études conduite actuellement se situe dans une perspective d’analyse économique des rapports entre l’offre (les motifs qui poussent les professionnels de santé à vouloir partir) et la demande (des pays développés à offrir de postes de travail à ces personnels). En revanche peu d’études s’est placé dans une perspective comparée en cherchant notamment à comprendre le rôle que jouent les institutions (au sens élargi du néo-institutionnalisme) sur les anticipations des acteurs, les trajectoires de migration et de carrière professionnelle. C’est précisément cette piste que nous souhaiterions explorer en nous intéressant aux médecins africains dans trois pays développés choisis comme représentants de 3 configurations institutionnelles différentes : La Grande-Bretagne comme représentant le modèle libéral ; La France comme représentant le modèle protectionniste; La Suisse comme représentant le modèle conservateur-libéral ; La thèse combine donc une approche par les acteurs (les médecins africains et leur décision de s’installer dans l’un de ces trois pays, leur carrière professionnelle et « sociale ») et une approche par les institutions (systèmes nationaux de règles, de politiques et de normes collectives régissant le secteur). Ce faisant notre projet vise également à interroger l’hypothèse du « sentier de dépendance » en cherchant à mesurer les marges possibles d’évolutions au sein de chaque système national dans un contexte de profonde mutation des besoins de santé et l’influence des nouvelles politiques sur les flux d’immigration.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse 2010
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing