Titre

Comment les jeunes dits en difficulté intègrent-ils le marché du travail en Suisse? Intégration(s) professionnelle(s) des jeunes dits en difficulté, pratiques de solidarité et logiques des transactions dans la relation d'encadrement

Auteur Eva Nada
Directeur /trice François Hainard
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse La formation est aujourd’hui considérée comme une « clé de l’intégration ». D’une part, l’absence de formation est envisagée comme un facteur à risque de pauvreté, d’autre part être au bénéfice d’une formation est aussi perçu comme un facteur qui protége du chômage. Dans ce contexte, la Conférence suisse des Directeurs cantonaux de l’Instruction publique (CDIP) a posé comme objectif, pour l’ensemble des cantons suisses, d’amener, d’ici à 2015, 95% d’une cohorte d’âge à une formation certifiante. Dans les différents cantons suisses, la mise en place de cet objectif s’accompagne de diverses interventions centrées sur les jeunes dits difficulté pour les maintenir ou les remettre dans un processus de formation, étant sous-entendu que celle-ci leur garantit l’accès au marché du travail. Pourtant alors qu’une même classe d’âge est plus nombreuse à posséder une formation que dans les années 80, elle rencontre aussi plus de difficultés à accéder au marché du travail. Certaines recherches montrent également qu’ indépendamment des résultats scolaires, il est plus difficile pour les jeunes issus de la migration et pour les jeunes femmes d’accéder à une formation professionnelle. Alors est-ce l’absence de formation le problème des jeunes ou serait-ce les transformations des modalités et conditions d’accès au marché du travail ? Est-ce que la construction sociale du problème de l’accès au marché du travail émane d’une retraduction de ce fait social autour de la question des jeunes dits en difficulté, souvent issus des classes populaires et de la migration? Comment alors interviennent les divers dispositifs ayant pour but de maintenir ou de remettre ces jeunes dans un processus de formation? Comment retraduisent-ils les objectifs des politiques publiques et quels en sont les formes de socialisation ? De manière générale, ce travail cherche à comprendre comment la société suisse se pose le problème de l’accès des jeunes au marché du travail et quels sont les modes d’intervention institutionnelle qui en découlent. Autrement dit, il s’agira de saisir comment se sont construites les orientations institutionnelles autour des jeunes dits en difficulté et quels en sont les effets sociaux. Pour répondre à ces interrogations, ma recherche de terrain se fera dans le contexte suisse et plus particulièrement sur l’étude de cas d’un canton. Elle sera constituée d’une recherche documentaire et d’entretiens avec les agents de définition du problème ainsi que d’une ethnographie d’un dispositif intervenant auprès des jeunes dits en difficulté.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing