Titre

NEOLOGISMS COMPARED. Allergy meanings in a context of medical pluralism

Auteur Roberta Raffaetà
Directeur /trice Ilario Rossi
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse If only hundred years ago the term allergy was unknown and symptoms were considered as a rare condition, in the 20th century allergy is perceived by public, media and medical literature as a more and more frequent disease. It has given rise to a new medical rationality and to an emergent diagnostic semantic. Many alternative approaches make use of the biomedical concept of allergy and riactaualize that, since many people report to have been discovered to be allergic by an alternative practitioner. Allergies are a very widespread disease and it is used to justify any complaint, from the migraine to the overweight. In 2003, with a previous research study, I introduced the premise for an anthropological research about allergy. I showed how allergy, in the daily practice, is not a fixed pathological entity, but a more complex and polisemic phenomenon in which different perspectives converge. With this study, is my intention to deepen this topic through the analysis of how other medical traditions make sense of allergy and how people effectively undertake these different approaches. This study has the aim of understanding how the lay conception of allergy is bound to the therapeutic itineraries undertaken and how these two elements interact reciprocally. Public health programmes aimed at controlling allergy need first to understand how it is conceptualized by laypersons, the extent to which diseases are considered allergic and the relation between perceptions and preventive practices. This would help in implementing preventive programmes based on meaningful community participation. This study has the aim to reveal how the lay idea of allergy is created by the interplay between medicine, alternative medicine and social, cultural, economic and political issues. Drawing, in part, on methods from discourse analysis, it shows how a detailed analysis of how a talk is produced and how can generate findings relevant to professional practice. The lay concept of allergy is a syncretic elaboration of specialized discourses and is constituted by the interplay between official biomedical use, alternative medicine and social influences (media and politics). The important point is, that such a concept influences, and determines at the same time, the therapeutic itineraries. This research proposes an investigation of how different medical approaches, conventional and non conventional, face this new and emergent issue, how alternative medicines develop sincretisms and how all this is elaborated from the popular discourse and practice. This situation implies a dialectic process imposing negotiations about how the different actors of the therapeutic process (doctors, alternative pratictioners, people) make sense of allergy, causing determinate therapeutic choices. Néologismes comparés. La signification de l’allergie dans un contexte de pluralisme médicale Même s’il y a cent ans le terme de l’allergie a été inconnu et les symptômes ont été considérés comme une condition rare, au XXème siècle l’allergie est perçu par le public, le média et la littérature médicale comme une maladie de plus en plus fréquente. Elle a influencé le développement d’une nouvelle rationalité médicale et d’un diagnostic sémantique. Beaucoup des approches alternatives utilisent le concept biomédical de l’allergie et le font réactualiser, puisque beaucoup de gens témoignent que chez eux l’allergie a été diagnostiquée par un médecin alternatif. Les allergies sont une maladie très répandu et elles sont utilisées pour justifier n’importe quelle plainte de la part de malade, de la migraine au surpoids. En 2003 j’ai introduit, par des recherches préliminaires, la prémisse pour une étude anthropologique dont le sujet est l’allergie. J’ai démontré comment l’allergie, dans une pratique quotidienne, n’est pas une entité pathologique bien déterminée, mais un phénomène très complexe et polysémique dans lequel plusieurs perspectives convergent. Mon intention par cette étude est d’approfondir ce sujet à l’aide de l’analyse des manières de l’interprétation de l’allergie des autres traditions médicales, et d’étudier comment les gens utilisent ces approches efficacement. Cette étude a pour but de comprendre comment la conception de l’allergie est liée à l’itinéraire thérapeutique entrepris par le malade et comment ces deux éléments sont en interaction réciproque. Les programmes de la santé publique souhaitant contrôler l’allergie doivent d’abord comprendre comment elle est conceptualisée par les discours populaire, jusqu’au point où une maladie est considérée comme une allergie et la relation entre la perception et des pratiques préventives. Ce procédé permettra l’introduction des programmes préventifs basés sur la participation coordonnée de la communauté. Cette étude souhaite révéler comment l’idée de l’allergie est créée à partir des enjeux entre la médicine, la médicine alternative et les contextes sociaux, culturels, économiques et politiques. Le but est aussi de décrire partiellement les méthodes de l’analyse de discours, comment est-il produit et comment peut-il agir sur les résultats significatifs pour la pratique professionnelle. Le concept de l’allergie est une élaboration syncrétique d’un discours spécialisé et il est constitué de l’interaction entre l’usage officiel de la biomédecine, la médecine alternative et des influences sociales (les médias et la politique). Les influences entre ces concepts sont si importantes qu’elles déterminent le parcours de l’itinéraire thérapeutique. Ce projet de recherche propose une enquête sur la manière comment les différentes approches médicales, conventionnelles et non-conventionnelles se retrouvent face à ce sujet émergé nouvellement, et comment la médecine alternative développe un syncrétisme qui est formulé à partir du discours populaire à la pratique. La situation implique un procédé dialectique qui impose la négociation entre les différents acteurs de procédé thérapeutique (des médecins, des praticiens alternatifs, des malades) dans une définition de l’allergie provoquant des choix thérapeutiques fermes.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing