Titre

La relation traducteur-réviseur dans différents contextes professionnels: entre absence de contact et partenariat

Auteur Aurélien Riondel
Directeur /trice Prof. Valérie Dullion
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Traducteurs et chercheurs estiment que la garantie d’une traduction de qualité passe par une relecture. Dans le domaine, cette étape est désignée par le terme de révision. Comme elle consiste à relire et à corriger le texte établi par une autre personne, la révision comporte une composante sociale, que les traductologues et les professionnels de la traduction soulignent régulièrement. Pour être un bon réviseur, il faudrait donc faire preuve d'une certaine affinité sociale afin de savoir collaborer et communiquer avec ses collègues. Or, il n'existe aucune étude empirique sur la compétence sociale en révision. Cette thèse propose de remédier à cette lacune au moyen d’une enquête qualitative par entretiens semi-directifs auprès de responsables de service, de traducteurs et de réviseurs. La recherche vise à déterminer comment la relation entre le traducteur et le réviseur est perçue par ces agents, et ce dans différents contextes. Cette recherche se concentre sur les représentations de la relation traducteur-réviseur, tout en prenant en compte la manière dont la révision est effectuée (pratiques de révision) ainsi que la manière dont la révision est perçue en général (représentations de la révision). Cette enquête par entretien se déroule auprès d’organisations internationales établies à Genève, d’offices fédéraux, d’agences de traduction et de services de traduction d’entreprises suisses. La participation de traducteurs-réviseurs indépendants reste à déterminer. Les perceptions des acteurs sont analysées au niveau individuel et au niveau du service, en prenant en compte les spécificités du contexte professionnel.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL https://www.unige.ch/fti/fr/faculte/enseignants-collaborateurs/liste-corps-ensre
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing