Titre

Devenir un couple suisse. Une analyse sociologique de la naturalisation facilitée par la voie du mariage

Auteur Dietrich CHOFFAT
Directeur /trice Marta Roca i Escoda et Hélène Martin.
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse En 2018, un nouveau cadre juridique définissant les termes de l’acquisition de la nationalité suisse est entré en vigueur. De nouveaux critères d’intégration ont été établis par le pouvoir législatif fédéral et sont retranscrits dans la nouvelle Loi sur la nationalité. Ces critères induisent les candidat·e·s à se référer à un modèle d’intégration spécifique et déterminé par des dispositions légales. En me concentrant sur la procédure de naturalisation facilitée par la voie du mariage, je m’intéresse d’une part, à ce nouveau contexte dans les formalités mais aussi à ses applications concrètes. Je propose d’analyser à partir de la notion de rapports sociaux et en m’inspirant de l’approche de la street-level bureaucracy : 1) les parcours des candidat·e·s face à la nouvelle procédure fédérale établis dans les cantons romands et ; 2) la mise en œuvre de l’actuelle politique de naturalisation par les fonctionnaires de ces cantons et du SEM. Ma finalité est de comprendre les modalités de transformation sociale et juridique des « couples binationaux » en « couple suisse » et de mettre au jour non seulement les tensions qui caractérisent une politique de naturalisation dans un système fédéral, mais encore les différentes conceptions de l’intégration réussie, notion socio-juridique sur laquelle se base la politique en question. Pour la récolte de données, je mènerai un travail d’archives, des entretiens compréhensifs avec des fonctionnaires et des candidat·e·s à la naturalisation facilitée, ainsi qu’une dizaine d’observations ethnographiques de la relation d’enquête entre fonctionnaire et candidat·e.
Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing