Titre

La Marche des Morts-Vivants : une sociologie praxéologique de la médiation critique

Auteur Julia Hedström
Directeur /trice Esther Gonzalez Martinez
Co-directeur(s) /trice(s) Jean-Pierre Esquenazi (Lyon 3)
Résumé de la thèse La médiation des documents écrits se situe au cœur de ma thèse de doctorat. En considérant les articles journalistiques comme les traces verbales d’une pratique, ma recherche vise à suivre le parcours du film La Nuit des Morts-Vivants (Romero) dans la presse américaine à partir de sa sortie en 1968. Une lecture chronologique des articles de critiques et de journalistes culturels dévoile qu’au-delà d’une restitution discursive par la presse d’un cas de réception, il s’agit d’une véritable médiation sociale ayant un impact sur la distribution du film et conduisant à sa transformation symbolique dans l’espace public médiatique. Identifié au départ par les journalistes comme un film appartenant à la série B et tourné par des amateurs campagnards de Pittsburgh, La Nuit des Morts-Vivants sera progressivement vu comme un précurseur générique et un film culte. Il propulsera son réalisateur au rang d’auteur engagé lorsque le contenu de son premier long-métrage sera considéré comme éminemment politique. L’analyse cherche alors à élucider la manière dont un film qualifié d’«orgie de sadisme » par sa première critique nationale et rejeté par son manque de professionnalisme devient digne d’une projection au Musée d’Art Moderne de New York deux ans plus tard et donne naissance à de nombreuses exégèses, entamées en 1970 par la critique européenne du film, sur son contenu subversif à l’égard de la société américaine contemporaine déchirée par des conflits internes (tensions ethniques) et externes (la guerre du Vietnam). Un petit film d’horreur venu de nulle part deviendra ainsi partie intégrale du patrimoine culturel des Etats-Unis et donc de la mémoire nationale. Le travail des critiques fait alors bien davantage que d’informer une communauté de lecteurs, spectateurs, auditeurs, au sujet d’une nouvelle sortie culturelle. En saisissant l’imaginaire comme un moyen poussant à réfléchir sur le vivre ensemble les critiques permettent à une collectivité nationale d’une société démocratique de se donner à voir à elle-même et d’avoir prise sur ses propres actions.
Statut à la fin
Délai administratif de soutenance de thèse 2012
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing