Titre

Titre provisoire : Évaluer les pratiques enseignantes des stagiaires : une tâche complexe pour les formateurs de terrain vaudois

Auteur Méliné Zinguinian
Directeur /trice Gaële Goastellec
Co-directeur(s) /trice(s) Bernard André
Résumé de la thèse Comment les formateurs de terrain vaudois prennent-ils la décision définitive de certifier ou non un stage en formation initiale à l’enseignement et la note qui lui sera attribuée, de manière à pouvoir en rendre compte socialement ? La tâche est complexe, car il n’existe ni consensus sur ce qu’est un « bon » enseignant, ni sur l’existence de « bonnes » pratiques universelles. De plus, l’évaluation reposant sur un référentiel de compétences, les évaluateurs ne disposent pas d’une liste de critères directement observables et reconnus pas l’institution certificatrice pour asseoir leur jugement. Si l’on considère encore l’état du marché de l’emploi qui nécessite d’importants engagements d’enseignants pour pallier les nombreux départs à la retraite à venir, se pencher sur les dimensions considérées par les formateurs de terrain lors de l’évaluation des stagiaires prend tout son sens. L’analyse porte sur une vingtaine d’entretiens et d’observations d’évaluation effectués auprès de formateurs de terrain encadrant les futurs enseignants intervenant auprès d’élèves de 12 à 15 ans, ainsi que de procès-verbaux de séances et de bilans certificatifs de stage. Elle vise à mettre en lumière non seulement le processus décisionnel à l’œuvre dans l’attribution des notes de stage et ses enjeux pour les évaluateurs et pour le système, mais encore l’articulation entre les prescriptions institutionnelles et la réalité du travail des formateurs de terrain.
Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse
URL http://unil.academia.edu/MélinéZinguinian
LinkedIn http://www.linkedin.com/profile/view?id=225381196&trk=hb_tab_pro_top
Facebook
Twitter
Google+
Xing