Information détaillée concernant le cours

Titre

De la relation à l’échange: le don, entre intérêt et désintéressement

Dates

12 au 14 décembre 2018

Organisateur(s)

Muriel Surdez (UNIFR), Francesca Poglia Mileti (UNIFR), Fabrice Plomb (UNIFR)

Intervenant(s)

A déterminer

Description

L'échange -la relation sociale- est au cœur de l'entreprise sociologique comme anthropologique. Il est bien souvent un objet central de nos investigations et de nos terrains de recherche. Or au plan théorique, la manière dont il convient de penser la relation, l'échange, l'interaction, demeure l'objet de débats. Comment penser la complexité des échanges observés sur le terrain, sans réduction aux déterminations sociales, aux significations subjectives ou à l'intérêt ? Au-delà des oppositions entre utilitarisme et don, économie matérielle et symbolique, relations de domination et relations de coopération, quelles sont les nouvelles formes de d'échanges qui caractérisent les sociétés contemporaines ? Comment les penser et les étudier, en tenant compte notamment des médiations ou dispositifs technologiques par lesquelles ils se font et des spécificités des domaines et des lieux où ils se déroulent ? Ce séminaire résidentiel vise à proposer une réflexion synthétique sur les débats actuels autour des perspectives qui étudient les modalités de transactions dans différents espaces et domaines sociaux, à différentes échelles (Etats, groupes sociaux, relations personnelles, réseaux). Dans des sociétés marquées par le néolibéralisme, insistant sur les notions de marché et d'efficience, quelle articulation avec les échanges considérés comme non marchands ? Quelle actualité a la proposition de Durkheim qui écrivait, il y a un siècle, qu'il y a toujours du 'non contractuel dans le contrat', les relations, même économiques, étant toujours 'encastrées' dans les relations sociales, la culture, les valeurs et le religieux, comme le soutenait pour sa part Karl Polanyi, dans la même lignée que celle tracée par Marcel Mauss ? Et comment penser, à un niveau plus général, la relation en rapport avec les modalités concrètes des interactions sociales ? Si d'une part, les rapports de dette, que ce soit entre des Etats et leurs créanciers ou au sein de la famille, des groupes de pairs ou des couples sont toujours liés à des dimensions politiques ou émotionnelle ; de l'autre, les marchés capitalistes actuels intègrent ou se constituent sur des modes renouvelés de rapports à la gratuité (open source, conseils et services sur internet par exemple), au care ou à la philanthropie. Ce questionnement entre marchand et le non-marchand, travail et hors-travail est de nature à interpeller les doctorants dont les terrains peuvent recouper les niveaux d'analyse et s'inscrire dans des thèmes portant sur des sujets proches ou indirectement sur les questions de socialisation et d'inégalités, de capitaux (économique, social, culturel, etc), de rapports centre-périphérie, de dispositifs socio-techniques, d'économicisation, de professionnalisation des activités ou de transformations des référentiels des politiques publiques, etc. L'objectif de cette activité est ainsi de lier les questionnements relevant d'une pragmatique de la recherche (un fait social localisé et des circonstances de recherches nécessairement particulières) à un questionnement général, tant au plan épistémologique, théorique, analytique que méthodologique, en présence de chercheurs de premier plan

Lieu

Dans le canton de Fribourg

Information
Places

15

Délai d'inscription 01.12.2018
short-url short URL