Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Journée d’étude interdisciplinaire: ’Inégalités et capitalisme’

Dates

Novembre 2020

Organisateur(s)

Sophie Serrano, André Kuhn (UNINE)

Intervenant(s)

Intervenant-e-s à confirmer

Description

Dans une société où les inégalités se creusent (Piketty, 2014), à l'heure de l'impact investing(Hebb, 2013) et de la professionnalisation de la philanthropie (Barman, 2017), doit-on miser sur les élites économiques pour faire face aux actuels défis sociaux, économiques et environnementaux ?

Ces défis sont multiples et prennent des formes variables. Les inégalités économiques atteignent en effet les corps, les esprits, les liens sociaux et l'environnement des individus au travers de différentes formes de torts subis par des populations données (conditions de travail, accès aux soins, exclusion sociale, chômage, exposition à la pollution, éducation, etc.).

Des questionnements quant à la relation entre capitalisme et inégalités sont investigués au sein de différentes disciplines. Il s'agit pour certains regrouper les effets des inégalités sous la notion de maux sociaux (Hillyard & Tombs, 2007) et de tenter ainsi d'investiguer leurs interconnexions avec le capitalisme (Simpson, 2019). Pour d'autre, il s'agit de décrypter les tentatives de « réparations » de ces inégalités par le biais du capitalisme (Barman, 2016). Ces interactions peuvent être abordées de manières sociologiques, mais également criminologique, historique, philosophique, économique, etc. Chaque discipline ayant son angle d'approche sur le thème particulier que sont les inégalités et la réponse économique, institutionnelle et sociale à celles-ci.

Pourtant, les cloisonnements entre disciplines, mais également entre méthodes, empêchent parfois de réellement bénéficier de la production de connaissances d'autres branches scientifiques (Bourdieu, 1988). Pour cette raison, une journée d'études interdisciplinaire, adressée à des doctorant-e-s de toutes disciplines des sciences sociales et humaines, est proposée. Ce séminaire donnera la possibilité aux doctorant-e-s de différentes formations, travaillant sur des sujets qui interrogent les inégalités et/ou leur relation avec le capitalisme (effets des marchés financiers sur l'environnement, philanthropie, criminalité économique, privatisation de politique sociale, finance durable, etc.) de présenter leurs recherches et de les discuter avec des expert-e-s spécialement invité-e-s pour l'occasion, ainsi qu'avec les autres participant-e-s. Cette journée a pour ambition de favoriser le dialogue entre chercheur-e-s de différentes disciplines, mais également d'échanger sur les obstacles et défis de la pratique de l'interdisciplinarité.

Concrètement, la journée aura lieu à Neuchâtel et commencera par une présentation portant sur les défis de l'interdisciplinarité. Puis, suivront des sessions donnant l'occasion aux doctorant- e-s de présenter leurs travaux et ses aspects interdisciplinaires. Chaque session durera 45 minutes : Les interventions des doctorant-e-s se feront en . Chaque intervention sera discutée par un-e expert-e d'une autre discipline afin de favoriser la réflexion interdisciplinaire en français ou en anglais (15 min). Puis, la discussion s'ouvrira à l'ensemble des participant-e-s (15min). Afin d'enrichir les discussions et les réflexions, cette journée d'études sera ouverte à une quinzaine de doctorant-e-s (incluant les 5 intervenant-e-s).

 

Processus de candidature pour les doctorant-e-s souhaitant présenter leur recherche

1. Envoyer son abstract avant le 30 juin 2020 à sophie.serrano@unine.ch: Le nombre d'interventions étant limité, une sélection se fera sur la base d'abstracts (une page A4 au minimum en format word) contenant un résumé de la présentation prévue avec une précision claire de la question de recherche et mettant en avant son aspect interdisciplinaire. La demande doit également contenir les informations suivantes: adresse email de contact, affiliation institutionnelle, directeur-trice de thèse.

2. FACULTATIF: Dans le cas où il est sélectionné et si la/le doctorant-e le souhaite, il peut également remettre un working paper (20 pages maximum) à sophie.serrano@unine.ch qui le transmettra à l'expert-e chargé-e de discuter sa présentation, cela un mois avant la date de l'atelier.

 

Bibliographie

Barman, E. (2016). Caring capitalism: The meaning and measure of social value. Retrieved from doi.org/10.1017/CBO9781316104590

Barman, E. (2017). The Social Bases of Philanthropy. Annual Review of Sociology, 43, 271–290.

Hebb, T. (2013). Impact investing and responsible investing: What does it mean? Journal of Sustainable Finance & Investment, 3(2), 71–74. doi.org/10.1080/20430795.2013.776255

Hillyard, P., & Tombs, S. (2007). From 'crime' to social harm? Crime, Law and Social Change, 48(1), 9–25. doi.org/10.1007/s10611-007-9079-z

Piketty, T. (2014). Capital in the twenty-first century. Cambridge, Mass.: Belknap Press of Harvard University Press.

Simpson, A. (2019). The Culture of Moral Disengagement and Harm Production in the City of London's Financial Services Industry. Justice, Power and Resistance, 3(1), 115–133.

Lieu

Université de Neuchâtel

Information
Places

15

Délai d'inscription 31.12.2020
short-url short URL

short-url URL onepage