Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Enfances et Temporalités

Dates

10 et 11 juin 2021

Organisateur(s)

Sarah Bonnard (UNIL), Margaux Bressan (UNIL), Julie Pluies (UNIL), Carla Vaucher (UNIL)

Intervenant(s)

Virginie Vinel (Université de Franche-Comté), France Aude Béliard (Université Paris Descartes)

Description

Au sein des différents espaces traversés par les enfants et les enfances (sphère privée, scolarité, institutions, santé, loisirs, migrations, relations de genre, …), la temporalité revêt des formes et significations plurielles. En effet, celles-ci peuvent concerner autant (I) les catégories d'âges et transitions dans l'enfance (physique, biologique, sociale, psychologique, institutionnelle, …) ; le temps biologique et le temps social ; la construction, les bornes et seuils des âges ; la performativité des catégories d'âge ; la question du genre et des catégories d'âge ; que (II) la question de l'expérience du temps ou le vécu de la temporalité ; des rites et de la symbolisation du temps, des étapes, et des passages ; de l'inscription de l'être dans une histoire (sociale, familiale, d'une maladie, d'un parcours scolaire) ; du temps de l'incertitude et du temps d'urgence ; du temps d'un diagnostic et de la relation à l'âge ; de la singularité de l'événement versus la récurrence de l'événement. Ces dimensions parfois s'entremêlent, s'entrechoquent, se chevauchent, se calquent ou s'opposent. En effet, dans le champ de l'enfance, temps et temporalités peuvent être appréhendés de multiples façons, que ce soit selon le point de vue des enfants, des adultes, des institutions et des politiques, que selon les perspectives sociologique, anthropologique ou historique. Les perspectives tant disciplinaires qu'individuelles peuvent également se compléter ou se confronter, tout comme les rythmes individuels face aux cadences institutionnelles notamment. MODALITÉS : Ce module prévoit une place importante pour la présentation et la discussion des travaux des doctorant·e·s. Ceux-ci/Celles-ci auront l'occasion de présenter leurs travaux oralement (environ 20 minutes) aux intervenant·e·s-invité·e·s qui a leur tour les discuteront. Ces travaux pourront concerner aussi bien des chapitres de thèse, des articles en chantier, que des présentations pour des colloques, ou autre. Afin de faciliter ces discussions, les participant·e·s remettront également, quelques semaines avant le module, un document de 2-3 pages maximum résumant le contenu de leur présentation orale. D'autre part et dans une volonté de symétrie, les intervenant·e·s-invité·e·s seront convié·e·s à faire une présentation d'une vingtaine de minutes chacun concernant leurs axes de recherche en lien avec la thématique du module ; ces présentations seront également suivies d'un temps de discussion commun. Enfin, en fonction des intervenant·e·s-invité·e·s, des lectures d'articles seront proposées. Des indications plus détaillées et l'organisation des journées seront données aux participant·e·s en temps voulu. RÉFÉRENCES INDICATIVES : Diasio N. (2014). Repenser la construction des âges : sortie de l'enfance et temporalités plurielles. Revue des sciences sociales, 51 Diasio N. (2012). Maillage des temps et gouvernement des corps dans la construction des rapports d'âge et de genre. SociologieS Le Breton D. (2013). Une brève histoire de l'adolescence. Paris. Editions J.C Béhar

Lieu

En ligne

Information
Places

10

Délai d'inscription 30.06.2021
short-url short URL

short-url URL onepage