Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Les jeunes chercheurs et la mobilité

Dates

28 mars 2019

Organisateur(s)

Groupe de Travail 18 (GT 18) de l'AISLF «être et devenir sociologue», représenté à cette occasion par Aurianne Stroude (UNIFR)

NCCR-On the Move, Philip Balsiger (UNINE)

Intervenant(s)

Gaele Goastellec (UNIL), Martine Schaer (UNINE), Bastien Bernela (Université de Poitiers), Marie Sautier (UNIL), Kyoko Shinozaki (University of Salzburg).

Description

L'objectif de cette journée d'étude est de proposer un espace de réflexion sur la question des mobilités (géographique, linguistique, culturelle, sociale et professionnelle) durant le parcours doctoral et postdoctoral. Au-delà du constat d'injonction à une hypermobilité qui se généralise dans le milieu académique, quels sont ses impacts et les enjeux des jeunes chercheurs, au niveau de leur formation, de leur carrière, de leurs perspectives professionnelles et de leur trajectoire de vie (conciliation avec la vie familiale par exemple). Le contexte helvétique est particulièrement intéressant pour développer ce questionnement. Premièrement, les spécificités linguistiques et géographiques de la Suisse encouragent la mobilité à l'intérieur et à l'extérieur du pays. Deuxièmement, de par sa situation socio-économique, le pays attire beaucoup de jeunes chercheurs venus de l'étranger, qui espèrent notamment obtenir des conditions de travail plus favorables que dans leur pays d'origine. Troisièmement, comme partout dans le monde, les exigences du milieu académique tendent à se durcir et à creuser les inégalités d'accès aux carrières socialement valorisées. Ainsi, la mobilité s'avère parfois être un privilège, parfois une nécessité pour survivre dans le monde académique.

La journée s'adresse autant aux personnes qui travaillent directement sur ces questions qu'à celles qui se trouvent aux prises avec ces questions de mobilités dans leur propre trajectoire académique. Le but est en effet de questionner et d'éclairer les enjeux théoriques, sociologiques et personnels de cette thématique.

La journée se terminera par une conférence plénière (en anglais) de Kyoko Shinozaki (University of Salzburg).

Le lendemain matin, les participant-e-s pourront également participer à un workshop avec Kyoko Shinozaki sur la même thématique (si vous souhaitez y participer, merci de le signaler lors de votre inscription).

Programme

Thursday 28 March 2019

09:00 – 18:00h

Location: University of Neuchâtel, Avenue du Premier-Mars 26, room D71

 09:00 – 09:30  Accueil et présentation des participants-e-s

09:30 – 11:00 Atelier: Les jeunes chercheurs et les mobilités

11:00 – 11:15  Coffee break

11:15 – 12:45  La mobilité géographique et culturelle des chercheur/se-s

                        Bastien Bernela, Université de Poitiers

                        Marie Sautier, Université de Lausanne

12:45 – 14:30  Lunch break

14:30 – 15:45  La mobilité des chercheur/se-s : genre et classes sociales

                        Gaële Goastellec, Université de Lausanne

                        Martine Schaer, Université de Neuchâtel                

15:45 – 16:00  Coffee break

16:00 – 16:45  Table ronde avec les intervenant-e-s de la journée

16:45 – 17:15  Book launch: ‘Migrants and Expats: the Swiss Migration and Mobility Nexus’               

   Laura Morales (University of Leicester)

17:15 – 18:00  Vernissage

18:15 – 19:45  Keynote Kyojko Shinozaki (University of Salzburg)

 

Friday 29 March 2019

09:00 – 12:45

Location: University of Neuchâtel, Avenue du Premier-Mars 26, room D71

09:00 – 10:30  Fellow Workshop: Title TBC           

                        Kyojko Shinozaki (University of Salzburg)

10:30 – 10:45  Coffee break

10:45 – 11:45  TBC

                        Presenter TBC

                        Discussant: TBC

11:45 – 12:45  TBC

                        Presenter TBC

                        Discussant TBC